chirurgien Chiffolot

Microdiscectomie cervicale par voie antérieure avec fusion

C'est l’intervention de choix pour l’exérèse des hernies discales cervicales. Elle permet de mener à bien cet objectif dans toutes les situations anatomiques, traiter les lésions associées ostéophytiques éventuelles sans être géné par la moëlle épinière qui reste dans un plan postérieur. Ses autres principaux intérêts sont le traitement de la discopathie à l'origine de la hernie, la préservation des muscles de la nuque, mesures qui favorisent une prévention de douleurs cervicales séquellaires.
L'incision à la face antérieure du cou est faite de telle sorte que la cicatrice devienne pratiquement invisible en quelques semaines. Sous microscope opératoire, on enlève la hernie qui comprime et irrite le nerf, on réalise une discectomie complète, puis une arthrodèse intersomatique, par mise en place d'un greffon osseux entre les deux vertèbres afin qu'elles se soudent (fusion). Le greffon est pris au niveau de l'os du bassin sur la crête iliaque. 
L'utilisation d'une cage de fusion a pour but d'obtenir une solidité post-opératoire immédiate des vertèbres, de protéger le greffon tant qu'il n'est pas soudé, de restaurer la lordose cervicale (forme courbée du rachis cervical). Elle permet de plus un geste mini-invasif de la crête iliaque (prélèvement d'un volume minime d'os spongieux sans traumatisme de l'os cortical ou des insertions musculaires) afin de bénéficier des avantages d'une auto-greffe, sans en avoir les inconvénients.
Un drain est mis en place pendant 24 heures.
Pour des raisons esthétiques, la cicatrice est fermée par un surjet intradermique au fil non résorbable.

 

 

Risques

1 risques liés à l’anesthésie : expliqués par le médecin anesthésiste.

2 risques généraux :  infection postopératoire, retard de cicatrisation, défaillance d’un organe vital (cœur, poumon), phlébite des membres inférieurs pouvant se compliquer d’embolie pulmonaire etc.

3 risques spécifiques : 

risque neurologique :  Le nerf le plus exposé lors d’une voie d’abord antérieure est le nerf récurrent qui assure la motricité du larynx : son atteinte entraîne une modification de la voix qui devient  bitonale  et perd sa modulation. Cette atteinte est habituellement régressive en quelques semaines (le nerf n’a pas été coupé mais simplement contusionné par un écarteur), elle nécessite un peu de rééducation, exceptionnellement un petit geste chirurgical au niveau de la corde vocale paralysée par un ORL. Quelques rares cas d’atteinte de la moelle épinière elle même ont été rapportés dans la littérature . 

risque vasculaire : une lésion d’un vaisseau du cou (artère ou veine) peut se produire lors de l’abord chirurgical : selon les possibilités de réparation immédiate, l’importance du vaisseau concerné et la nature de l’organe vascularisé il peut n’y avoir aucune conséquence ou au contraire des conséquences graves pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou fonctionnel. Quelques rares cas isolés ont été rapportés dans la littérature alors que plusieurs dizaines de milliers d’interventions de ce type sont réalisés en France chaque année sans aucun incident de ce type  

risque digestif et respiratoire :lésions de l’œsophage et de la trachée 

risque lié au matériel utilisé : des risques spécifiques peuvent naître de la nature du matériel implanté : en cas de greffes prélevées sur vous même : infection, hématome du site donneur, séquelles douloureuses ou esthétiques au niveau de la cicatrice mobilisation, expulsion ou fracture du greffon ou du substitut osseux. Selon le matériel utilisé : rupture, déplacement, déformation etc.

 

 

Après l’intervention

Vous vous lèverez dès le soir de l’intervention avec le kinésithérapeute. Vous pourrez immédiatement bouger le cou comme vous voulez. Il n'est pas nécessaire de porter une minerve.

Le lendemain matin, vous ferez votre toilette au lavabo, vous vous lèverez sans limitation dans la chambre puis le couloir et les escaliers, vous prendrez vos repas assis à table. Vous rentrerez à votre domicile le surlendemain de l’intervention.

Pendant votre convalescence, vous pourrez rapidement reprendre une vie normale et toutes vos activités antérieures de façon progressive.

 

 

 

 

 

 



BWA : création site Internet Dijon

  NOTRE EQUIPE

  STRUCTURE

   LIENS

  RECHERCHE

  CHIRURGIE

  PATHOLOGIE

   HOSPITALISATION

  CHIRURGIENS

  REEDUCATION

  ANESTHESIE

  info

  CONTACT & PLAN D ACCES

  DR CHIFFOLOT

  DR LALOUX

  hernie discale

  canal lombaire etroit

  SPONDYLOLISTHESIS

  spondylolisthesis adulte

  LOMBALGIES

  CLINIQUE CHENOVE

  CLINIQUE de FONTAINES LES DIJON

  chenove

  Fontaines les Dijon

  chirurgie hernie discale

  Stenose lombaire

  Arthrodese lombaire post

  Arthrodese ant lombaire

  chirurgie spondylolisthesis

  Hernie cervicale

  Hernie cervicale OP

  Dr CHIFFOLOT Travaux

  Dr LAUNAY

  Avant l\\\'hospitalisation

  scoliose

  Le jour de l\'hospitalisation

  Le jour de l\'intervention

  Les suites chirurgicales

  La sortie

  Point medical

  Dr LALOUX travaux

  Dr LAUNAY Travaux

CONTACT & PLAN D ACCES